• Souvenir d'instit, paroles d'élèves (2)

     

    Le mystère de la perforatrice

     

     

     

     

    Lire la suite...

    Yahoo! Pin It

    3 commentaires
  • « Eeeeeeeeeeeeest-ce que vous êtes bien réveilléééééééééééééés à L. !!!!!! »

    Euh, là oui, je suis réveillée, mais quelle heure peut-il bien être bon sang ? Je tente de lire l’heure sur ma montre mais mes yeux clignotent un 2, un 3, un 8, oui ces chiffres sont bien dans le bon ordre : 2h38 du matin. Le bal disco de la fête de la Saint Jean bat son plein, le DJ fait des « Aaaaahhhhh !! » et des « Ouaiiiiiiiiiiiiiiiiiiiis ! » et puis des « C’est suuuuuuuuupeeeeer à L. ce soiiiiiiir ! », les vitres de la chambre tremblent, mon mari dors comme un bébé et moi, je crois que je ne vais pas me rendormir tout de suite…

    Comment ça, j’ai écrit que je regrettais que la musique assourdissante des manèges (Les chroniques de L. -2) ?

    Yahoo!

    votre commentaire
  • Ce soir, mon mari est moi n’avons pas envie de rester à la maison. Envie d’être au milieu des gens, connus ou pas, un petit (petit, le mot n’est pas usurpé !) bain de foule pour commencer le WE. Ça tombe bien, il y a la fête au village. Pas besoin de faire des kilomètres, on pourrait pêcher les canards depuis la fenêtre de notre maison. Ce soir c’est l’apéro d’ouverture. Toutes les personnalités du village sont là, je ne connais personne, mon mari connait tout le monde, je suis, je souris, je discute, j’interroge, j’apprends. Le rosé pamplemousse du comité des fêtes commence à me monter à la tête, vite un sandwich saucisses avant que la barrière sur laquelle je suis accoudée ne me soutienne plus ! Je croise une jeune fille rousse, un T-shirt trop canon, cette fille-là, elle n’habite pas ici !

    Les habitants du village étaient invités à un pique-nique géant, sorte de repas de quartier plutôt convivial. Ce soir, c’est concert, trois groupes sont programmés. Le premier ouvre timidement les hostilités. Rock mélangeant reprises et compositions, plutôt sympa. Seulement les mangeurs mangent et les badauds badaudent… les mains collés à leurs poches ou à leur verre… Quelques timides applaudissements ponctuent les chansons. La piste est vide, la chanteuse s’accroche et tente vainement d’attirer l’attention des spectateurs. Il faut croire que ce soir-là ; le public n’était pas là pour la musique. Tout à leurs discussions à bâton rompu, ils n’ont pas réalisé qu’il y avait de vraies personnes qui se démenaient sur la scène, qu’il ne s’agissait pas d’un vulgaire fond sonore... Fin du concert, le groupe remballe le matériel, la chanteuse descend de scène dépitée. Mon mari et moi, les mains en feu d’avoir applaudi pour dix, lui adressons un petit mot réconfortant, quelques compliments sur le groupe (et, je n’ai pu m’en empêcher, sur son T-shirt vraiment extra ! Oui, j’aime les fringues et en plus j’ai pas encore fait les soldes !).

    earpick

    Earpick, poprock, deuxième groupe de la soirée (photo Jessie)

    Le deuxième groupe s’installe. La soirée avance, on se dit que ça y est, les jeunes et moins jeunes vont arriver pour occuper la « piste ». Ben non, ni jeunes ni moins jeunes, toujours les quelques spectateurs du départ. La chanteuse a une voix extra, les musiciens envoient, personne ne bouge, le village est figé… Les jeunes tournent mais aucun ne s’arrête pour écouter. Quand je pense qu’à quatorze ans, nous étions à l’affût de la moindre activité musicale de notre petite ville, prêtes à écouter n’importe quoi, même du rock catho, j’avoue que l’attitude de ces ados m’a parue incompréhensible…

    Déprimés par l’attitude des habitants du village, attristés pour les artistes mais surtout pour les membres du comité des fêtes organisateur, nous rentrons…

    Les manèges sont restés à l’arrêt. Pas de jeune aux auto-tampons. J’ai même regretté ne pas entendre les musiques assourdissantes qui nous empêchent chaque année de dormir, j’ai même regretté avoir pesté contre la fête quelques jours avant… (à lire dans Les chroniques de L-1) Ben oui, y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis !

    Yahoo! Pin It

    5 commentaires
  • Les chroniques de L. (1)Et c'est toujours quand on est pressé...

    Lire la suite...

    Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Courgettes de NiceDe l'été dans l'assiette!

     

     

     

     

     

     

    Lire la suite...

    Yahoo! Pin It

    votre commentaire